Terres Inconnue


Points de vue

Nécessité de la thérapie pour exercer le métier de coach

Paul Cézanne IMG 1438Les métiers de l’accompagnement sont étroitement liés à la relation à l’autre et la qualité de la relation à l’autre est le reflet de la qualité de la relation à soi. L’accompagnant doit être totalement présent à l’autre tout en identifiant ses propres sentiments ou jugements sans nécessairement les partager. Ceci demande une agilité et une lucidité qui se travaille en thérapie.

 

Un travail thérapeutique dans un temps long avec des séances régulières apporte une discipline d’exploration du quotidien et du passé, du conscient et de l’inconscient. Il permet de se rendre compte que ce que je pense, je crois et je ressens est plus compliqué que cela, que l’important se passe souvent à notre insu et que la rationalité peut se tromper.

 

La thérapie explore les émotions intenses avec un fort degré d’intimité avec soi-même et offre la possibilité d’être plus libre avec ses clients.

 

La thérapie fait vivre l’expérience de faire confiance que « ça » travaille et que le travail de fond se déroule entre les séances et avec la réalité quotidienne.

 

La thérapie fait prendre conscience de la nécessité de vivre le transfert et le contre transfert dans les métiers d’accompagnement et de passer lentement les différents stades de l’autonomie: dépendance, contre dépendance, indépendance et idéalement interdépendance.

 

La thérapie sans notion de terme décidé à l’avance donne cette possibilité. Elle met aussi à l’épreuve la notion de contratsans néanmoins aller dans des domaines qui ne sont pas voulus par le client ni le contrat de coaching.

 

Le bassin du Jas de Bouffan, Paul Cézanne (1839-1906)